Comment avoir un bon échange quand vous étés timides.

C’est dur d’être un étudiant échange quand vous êtes timides. Vous avez peur de parler en votre première langue ; en votre deuxième langue, c’est presque impossible. Je suis très timide donc je comprends ! Si vous êtes timides mais vous voulez faire un échange, n’inquiétez pas. Oui, c’est un peu plus difficile mais l’expérience en vaut la peine.
1. Première, dites votre famille d’accueil que vous êtes timides. Votre famille peut vous aider.
2. Rejoindrez un club de l’école ou une équipe de sport. C’est plus facile de faire des amies si vous êtes dans la même équipe ou si vous avez les intérêts similaires.
3. Ne comptez pas sur l’alcool de faire des amis. En fait, c’est mieux si vous avez un ami proche avant vous boitez de tout.
4. Trouvez un ami qui est patient avec vous quand vous parlez votre deuxième langue. Cet ami peut introduire ses amis.
5. Posez des questions et ne sois pas gêné. Les gens seront heureux que vous essayiez.
6. Vous êtes en ce pays pour seulement quelques mois. Profitez-bien de votre expérience.

Advertisements

Geocaching- la chasse au trésor du monde

Vous vous souvenez de chasses au trésor quand vous étiez petits. Maintenant, imaginez une chasse au trésor international. Les petites boites sont cachées à travers le monde. Le site, Geocaching.com, donne les coordonnées des boites et des indices. Vous utilisez un GPS pour trouver l’endroit et les indices pour trouver les boites. Les boites sont cachées dans les arbres, sous les pierres et le derrière d‘un panneau. Chaque boite contient un registre des visites et parfois les petits « trésors » comme les jouets ou même un livre. S’il y a les trésors, on pourrait prendre un trésor mais, on doit laisser un autre. Parfois, un des trésors est un travel bug ou un géocoin. Ces trésors sont suivis avec les codes à barre. Donc, vous pouvez voir où est le trésor dans le monde.

Il y a sept ans que ma mère a commencé. Ma mère trouvait presque deux mille géocaches. Quand je suis allée en France et au Nicaragua j’ai trouvé quelque géocache et j’ai écrit le nom d’utilisateur de ma mère. Malgré ma mère n’est pas allée avec moi, c’était commet ma maman était là.

Mon expérience d’IACE

Quand j’étais dans Cadets de l’Air, j’ai appliqué à un camp appelé IACE – International Air Cadet Exchange ou Échange International des Cadets de l’Air. On a besoin d’écrire une réaction et faire une entrevue; c’est une application très dure. Je voulais aller en Australie. Je me souviens quand j’ai vu que j’ai reçu l’offre de camp, j’avais très hâte. Mais puis j’ai vu que la destination était les États-Unis. Mon cœur s’est serré. J’étais très déçue; les États-Unis sont très proches, je peux faire un voyage aux États-Unis très facilement.

Cependant, l’échange était plus amusant que j’avais pensé. J’ai rencontré les autres cadets de par le monde : de l’Australie, de la Nouvelle Zélande, du Royaume-Unis, de la Corée, de la Turquie, du Ghana et de beaucoup d’autres paies. Première, tous les cadets ont rencontré à Washington, D.C. et nous sommes allés au Pentagone, Cimetière d’Arlington et les monuments de Washington. Après, je suis allée à Pennsylvanie avec une autre Canadienne et deux filles de la Corée. En Pennsylvanie nous faisions beaucoup. Nous avons fait parachutisme en salle, rafting, volé un avion et nous sommes allés à un parc aquatique.

Ce voyage était la première fois que j’ai vu les vrais États-Unis. Chaque fois avant, je suis allée à Florida avec tous les autres touristes. C’est une expérience très différente. J’ai appris beaucoup des États-Unis et aussi de la Corée. J’ai appris que, la plupart du temps, les Américains identifient avec les républicains ou démocrate. J’ai aussi appris un peu de Coréen. C’était une expérience fantastique !

Comment Rotary a affecté ma vie

“Le Rotary International est une association qui rassemble 35 221 clubs au 30 septembre 2015, présents dans près de 200 pays et régions géographiques. L’ensemble de ces clubs Rotary compte au total 1 228 250 membres au 30 septembre 2015 appelés Rotariens. Le Rotary a été historiquement le premier « club service » créé au monde” (Rotary International)
Quand j’étais petite, je ne savais rien au sujet de Rotary. Néanmoins, Rotary était tout autour de moi. Le club de ma ville natale était très actif dans ma communauté et les Rotariens aidaient beaucoup de personnes locales et internationales avec une variété de projets.
Cette année est ma troisième année d’être un membre de Rotary. En lycée, pendant ma onzième année, mon amie parlait beaucoup de son père qui est un membre de Rotary. Donc, j’ai commencé un club avec elle appelés Interact. Interact est Rotary pour les étudiants d’école secondaire. J’étais le secrétaire par intérim pendant l’été que nous préparions pour notre voyage au Nicaragua. Maintenant, je suis un membre du Club Rotaract d’Ottawa. Rotaract est Rotary pour les étudiants d’universitaire et des professionnels de 18 à 30. Je suis une partie du comité de service international et, pour l’année prochaine, je serai le secrétaire et j’ai très hâte.
Rotary est une grande partie de ma vie. Après mon échange, je parlais avec tous les étudiants d’échanges qui sont venus à mon école. J’ai rencontré Vale du Pérou, Annisa du Indonésie, Katka de la République tchèque et Jorge du Mexique. J’ai aussi accueilli Anna de la Suède pendant trois mois. Par ailleurs, j’ai rencontré les Rotaracters de l’Australie et du Brasil.

 

Works Cited

“Rotary International.” Wikipedia. Wikimedia Foundation. Web. 05 Mar. 2016.

AIC

Comment préparer pour un voyage en canoë

J’ai fait seulement deux voyages en canoë mais j’ai appris beaucoup de mes expériences. Voici les choses les plus importantes.
1. Marquez votre route
Premièrement, vous devez marquer votre route. Choisissez un lac ou une rivière, votre point de départ et votre destination. Puis, cherchez les campements. Chaque camping devrait être de 6-8 heures de l’autre; c’est dépendent de l’expérience du groupe. Le temps est plus important que la distance.
2. Louez ou apportez un canoë léger, trouver un service de navette de canoë si vous en avez besoin
Si votre route a les portages plus que cinquante mètres, vous avez besoin d’un canoë très léger. Par ailleurs, si votre point de départ et votre destination est les points différents, vous devez chercher un service de navette de canoë. Vous stationnez votre véhicule à la destination et puis vous prenez la navette au point de départ.
3. Voyager léger
Pour la même raison ci-dessus, vous voulez des sacs légers. Vous ne voulez pas marcher un portage plus que deux fois, spécialement si le portage est cinq kilomètres avec les collines. Donc, mettez seulement les vêtements les plus importantes dans votre valise.
4. Nourriture
Si vous voulez, vous pouvez apporter les denrées périssables; cependant, vous devez les manger pendant les premiers jours du voyage. Le steak est bon si vous le congelez et l’emballez en couches de papier journal. Pour les autres jours, apportez les denrées non-périssables comme les pâtes et les autres aliments lyophilisés.

5. Les autres choses
N’oubliez pas :
• Le papier toilette
• purificateur d’eau
• une pagaie supplémentaire

La timidité et l’anxiété sociale

Beaucoup d’autres blogues donnent les conseils de devenir plus bavard et moins timide. Ils disent qu’on doit sortir de leur zone de confort et acheter les vêtements de couleur vive. Devenez moins sensitive, ils disent. Si vous êtes très timide, vous savez que ce n’est pas si facile ; vous craignez que vous fassiez quelque chose gênante. Pour les personnes qui ont l’anxiété sociale, il semble qu’il soit impossible. L’anxiété sociale est similaire à la timidité mais, il y a les différences. Il est temps que le monde voie les différences. Selon de WebMD, les criantes d’une personne avec l’anxiété sociale sont :
• Manger et boire devant des gens – particulièrement les étrangers.
• Les performances sociales comme les entrevues ou les discours
• Les rendez-vous galants, les fêtes
• Téléphoner les autres
• D’être centre de l’attention
• Utiliser les toilettes publiques
Les personnes avec l’anxiété sociale savent que les craintes sont irrationnelles et ils sont paranoïdes. La vie quotidienne est difficile avec ce trouble et parfois c’est important de trouver l’aide professionnelle. Thérapie comportementale cognitive est très efficace. Il y a aussi les livres très utiles. Si vous pensez que vous avez les problèmes avec la timidité ou l’anxiété sociale, je suggère que vous lisiez ces livres: Coping with Shyness and Social Phobia par W. Ray Crozier et Lynn E. Alden ; et Les Phobies Sociale par Dominique Servant et Philippe-Jean Parquet.

Photo: http://m1psychology.com/social-anxiety/

Le Pape et “Le Trump”

Au début, Donald Trump était seulement une blague. Maintenant, il est le favori des candidats Républicains. Plusieurs personnes craignent qu’il gagne l’élection – les Américains et le reste du monde. Apparemment, il inquiète le Pape aussi. Il y a quelques jours, le Pape a dit : « Une personne qui pense seulement de construire les murs, quelque part et il ne pense pas de construire les ponts, il n’est pas chrétien. » En réponse, Trump a dit que le pape n’a pas le droit de questionner sa foi. Cependant, il a parlé de la foi de ses autres candidats comme Ted Cruz. Le christianisme est très importante aux États-Unis et particulièrement pour les Républicains. Dan Scavino a ajouté que le Vatican a les murs aussi. Cependant, il y a une différence entre les deux. Les murs de Vatican ont une porte et beaucoup de touriste entre la ville chaque jour. Trump veut un mur pour arrêter les personnes. Il y aura les effets du commentaire du Pape sur l’élection ? Probablement pas. Il y a beaucoup de chrétiens aux États-Unis qui aiment le Pape. Cependant, parfois la criante est plus puissante que l’amour ; Trump parle de la criante et le Pape encourage l’amour et inclusion. Intéressant, il y a quelque chose d’autre entre Trump et le Pape : l’avortement. Le Pape a dit que l’avortement est très mal mais, Trump est pro-choix. Donc si les électeurs ne changent pas son vote pour l’avortement, je ne crois pas qu’une petite dispute à ce sujet des murs soit importants.

Inspiré par: http://www.bbc.com/news/election-us-2016-35607597

Photo: http://www.businessinsider.com/nbc-donald-trump-2015-6

YouTube Red

Si vous avez sur l’internet pendant les semaines passés, je doute que vous ayez entendu de YouTube Red. Pour les personnes qui ne le connaissent pas, c’est un nouveau service de YouTube qui a une souscription mensuelle de $10. Il semble qu’il soit un bon service : tous les vidéos sont sans publicités, on regarde les vidéos hors-ligne et on peut regarder les vidéos spécifiquement de YouTube Red . Google Play Music aussi est libre avec le service. Il y a quelques préoccupations pour les personnalités de YouTube (les YouTubers). Beaucoup de revenu des YouTubersest les publicités. Si les personnes s’abonne à YouTube Red et il n’y a pas les publicités, comment les YouTubers gagneront sa vie? Quelques YouTubers sont fâchés que Google ait pris cette décision sans leurs conseils.

Apparemment, Google a trouvé un autre système pour les YouTubers et c’est peut-être plus complexe. Par ailleurs, c’est seulement un grand avantage pour les YouTubers célèbres qui gagne beaucoup d’argent de toute façon. Il a peur qu’il soit un cas des riches deviennent plus riches. Il y a quelques préoccupations pour les spectateurs de ces YouTubers aussi. À l’avenir, les vidéos des YouTubers célèbres seront indisponibles pour les spectateurs qui n’ont pas $120 chaque année. YouTube Red est seulement disponible aux États-Unis maintenant. Donc, nous, les Canadiens, avons un peu de temps pour choisir si le service vaut le coup. Cependant, le nouveau service dit un peu du futur de YouTube et la télévision. Les vidéos, les musiques, et les films sont plus disponibles sur l’internet. C’est possible le futur est plus en ligne qu’à la télévision.

 

Inspiré par l’article de Sarah Mitroff : “Everything you need to know about YouTube Red” http://www.cnet.com/how-to/youtube-red-details/

Photo: http://www.androidpolice.com/2015/09/22/youtube-red-might-be-the-new-name-for-music-key/

Mes Découvertes Nicaraguayens

L’été passé, je suis allée au Nicaragua pendant neuf jours. J’ai fait le voyage avec mon Club d’Interact (Rotary pour les étudiants de lycée). Chaque année, le club choisit un projet international et cette année on a choisi de faire un grand projet. Nous avons décidé de voyager au Nicaragua et construire quelques maisons pour la communauté de Jiquilillo. Par ailleurs, nous avons aidé l’enseignant à l’école d’anglais. Parmi nos membres, il y avait seulement deux personnes qui peuvent parler un peu d’espagnol : mon amie Meagan et moi. Je trouve que l’espagnol est très facile à cause de mon français. Bon, je suis nulle à l’espagnol vraiment. Après le voyage, je pouvais avoir une conversation simple mais, avant le voyage j’avais pu dire « como una manzana » et c’était tout. Je ne savais pas beaucoup d’espagnol. Cependant, mon niveau d’espagnol après quelque mois d’apprendre est mieux que mon français après que j’apprenais pendant quelque année. Au Nicaragua, j’ai trouvé que les personnes ne comprennent pas de parler plus lentement si on ne comprend pas. On continue à parler la même vitesse ou continuer avec la conversation. On ne comprend pas que nous n‘avons pas parlé l’espagnol. Il y a quelque chose d’autre que j’ai trouvé un peu différent; Nicaragua est un pays en développement mais c’est moderne aussi. Beaucoup de personnes dans les pays développés ne pensent que les pays développement ont les mêmes problèmes sociaux de nos pays ont quelques décennies avant. Il y a encore des problèmes avec égalité entre les hommes et les femmes (comme beaucoup de monde). Par ailleurs, il y a quelque problème avec l’homophobie, mais je me rappelle quelques jeunes qui ont dit qu’ils ont un esprit ouvert avec l’homosexualité. Ses mentalités sont très similaires au nôtre. Nicaragua est un pays du 21e siècle.

Construire les maisons IMG_6485 Jiquilillo et Monty’s Beach Lodge sur Google Maps: https://www.google.ca/maps/place/Monty%27s+Beach+Lodge/@12.734731,-87.4525568,15z/data=!4m2!3m1!1s0x0000000000000000:0x7e59286c2d55adf2

Les difficultés d’être une famille d’accueil

Il y a deux ans, je faisais mon échange. Je suis allée en France pendant trois mois en février 2014 mais, avant ça, ma correspondante était venue en août 2013.
Avant l’échange, l’étudiant remplit un formulaire avec toutes ses activités préférées, sa personnalité et les personnalités de sa famille. On dirait que le formulaire est comme eHarmony! Malgré le formulaire de dix pages, ma correspondante, Laura Cordova, était très différente. Elle était quand même incroyable. Elle était drôle, courageuse et fière. Elle était aussi très bruyante, têtue et coléreuse. Sa mère est détendue donc elle peut boire, fumer et aller en Espagne pour les fêtes à midi. Ma famille est très tranquille mais stricte parfois. Évidemment, Laura avait un peu de choc culturel. Je me rappelle le premier jour; elle ne connait pas l’anglais encore et elle avait un peu peur.
Pour les deux premiers mois, il n’y avait aucun problème. Elle était un peu bruyante mais tout allait bien. Ma famille et Laura faisions beaucoup d’aventures comme camping au Québec et Ottawa. À l’école, elle avait deux classes avec moi et elle mangeait son dîner avec moi et les autres étudiants échanges tous les jours. À la fin du deuxième mois, Laura a trouvé une nouvelle amie dans son cours de loi. Après quelques semaines les deux étaient très proches. J’étais très contente pour Laura. Par contre, ma mère connaissait le père de la fille et elle ne l’aimait pas. Elle a dit à Laura qu’il est un menteur, un ivrogne et un drogué donc de faire attention à la fille. Laura a demandé à l’autre fille si c’était vrai mais, elle a dit non. Laura croyait que ma mère et moi étions jalouse. Vraiment, ma mère était un peu jalouse. Je faisais confiance à Laura donc je n’y pensais pas beaucoup.
Le vrai problème était quand elle nous a menti. Elle a demandé si elle pouvait passer la nuit chez la fille. Une semaine plus tard, ma mère était sur facebook mais c’était le compte de Laura. Pendant qu’elle regardait son compte, l’amie de Laura a envoyé un message avec des photos de Laura à une fête. Ma mère était très fâchée et elle me l’a dit. J’ai parlé avec Laura et elle s’est excusée. Ma mère était fâchée jusqu’au moment que Laura est partie chez nous.
Mon échange était quand même bien. Malgré les problèmes à la fin, Laura et moi sommes amies. Les problèmes étaient à cause des différences entre ma famille et sa famille, ma culture et sa culture. Pourtant, ça c’est la raison qu’on fait un échange ; apprendre une autre culture. laurs et moi